France Royaliste

Pierre Jeanthon brandissant la bannière de France royaliste lors d’une manifestation contre le « mariage pour tous » en 2013.

FRANCE ROYALISTE

Mouvement royaliste fondé en 1993 par Pierre Jeanthon. C’est également le sous-titre placé en bandeau sur chacune des livraisons de la revue du mouvement

Fondation du mouvement

France royaliste est née de la rencontre d’hommes et de femmes qui, sous la conduite du prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme et d’Alexis Arrette, ont participé au blocus de Paris organisé par la coordination rurale en septembre 1993.

Prenant au mot la définition du dictionnaire Larousse en ligne qui parle à son propos d’une « obligation de fidélité , … d’une manifestation de soutien, voire de soumission » , France royaliste reconnaîtra le prochain souverain comme « le Lieutenant de Dieu en Terre de France », allégeance faîte au Christ Roi.
Quel souverain à Reims pour France royaliste ?

Pour France royaliste, la question du prétendant le plus dynaste qui incarnerait ce Lieutenant n’est ni première, prioritaire. P. Jeanthon prend soin de s’en expliquer dans une Mise au point (Le cri du Chouan . Octobre 2013 p. 1) : « La première mention , celle de l’allégeance au Christ-roi signifie que nous considérons que le roi tient son pouvoir du Sacre; L’emploi de l’adjectif ‘capétienne’ dans la seconde mention ‘la tradition capétienne’ rappelle notre refus d’entrer dans le jeu de de la querelle dynastique ».

L’idée royale selon France royaliste

Elle est directement contraire et , plus que cela, contradictoire avec la constitution républicaine..Elle est ainsi définie par le mouvement : « Le devoir quotidien des tenants du roi est d’arracher notre liberté à la République pour redevenir des Hommes et cesser d’être des machines biologiques nourries au prédigéré »
Point de vue sur la Révolution selon France royaliste
Le cri du Chouan . Décembre 2004.

« Un changement était nécessaire, la révolution fut manquée : elle paracheva l’inversion de la société en installant dans le peuple, qui tomba dans le piège, les vices des puissants et en transposant dans la vie sociale les utopies qui permettaient de briller dans les salons. Cette inversion nous amena exactement à l’opposé de ce qu’il eut fallu et ce fut la mort des peuples. » Dés lors , la route que trace France royaliste est claire, faire l’inverse de ce qui fut fait en 1789 .

La déchristianisation de la France

Pour France royaliste, il est nécessaire de remettre celui qui est à la tête de tout, à la place qu’il n’aurait pas dû perdre à savoir Dieu. Car « ce n’est pas d’une morale issue de la raison dont nous avons besoin pour grandir, car celle-ci nous fait juge et partie, mais de la Foi en Celui qui porte notre Espérance. Ceci ayant été rappelé , la profession de foi de France royaliste peut clairement affirmer sa double, mais qui n’en fait qu’une, volonté de servir DIEU et le ROI, deux mots pour un concept rigoureusement insécable. »
Table de presse de France royaliste lors de la Biennale Blanche organisée par la Charte de Fontevrault en 2011.

Le cri du Chouan

Revue éditée par France royaliste dont le nom du mouvement en est le sous titre. Les sujets abordés dans ces pages sont variées (Editorial sous la signature de P. Jeanthon, Politique intérieure, Relations internationales, Histoire de France dont une « petite chronique de nos rois » , Notes bibliographiques, …) et sont marqués incontestablement par la profondeur des analyses économiques et de celles qui portent sur l’agriculture , marque de fabrique de ce périodique. Les livraisons de cette élégante revue, revue qui est la lettre de liaison des adhérents de France Royaliste, (6 n°s par a) peuvent être reçues en écrivant à : Pierre Jeanthon. France royaliste . 14690 Le Bô.

Activités du mouvement France royaliste

France royaliste organise chaque année l’hommage rendu à Louis XVI, le jour , à l’heure et sur les lieux du crime. France royaliste organise également quelques conférences en cours d’année et participe à certaines réunions conférences, pèlerinages , manifestations (Biennale blanche)… de nos amis politiques (comme l’Alliance royale).

En 2013 puis en 2019, elle a participé aux manifestations nationales contre « le mariage pour tous »